VOTRE CAPITAL DÉCÈS EN LIGNE

assurance deces en ligne

Garantissez une stabilité financière à votre famille en cas de décès

L’ASSURANCE DÉCÈS INVALIDITÉ

assurance deces invalidite

Une assurance en cas d’invalidité afin de garantir votre niveau de vie

MON ASSURANCE PRÉVOYANCE

comparatif assurance deces

Bénéficiez d’une couverture totale en cas d’accident ou décès prématuré

ASSURANCE DÉCÈS INCAPACITÉ

assurance incapacite

Choisissez une protection efficace en cas d’incapacité de travail

 

NOS GUIDES EN LIGNE
> > > Difference entre assurance vie et assurance deces

Quelles différences entre l’assurance décès et l’assurance vie ?

Pour couvrir financièrement ses proches, vous pourriez avoir besoin de recourir à un contrat d’assurance comme l’assurance décès ou l’assurance vie. Si les deux présentent quelques similarités puisqu’il s’agit de la même famille celle de l’assurance vie, il demeure cependant des différences capitales.

L’assurance vie

L’assurance vie est un contrat dit d’épargne. En effet c’est vous en tant qu’assuré qui constituez vous-même le montant de votre capital, selon votre gré. Tous les ans, votre capital s’agrandit grâce aux intérêts versés par la compagnie d’assurance avec qui vous avez établis un contrat ou encore grâce à des plus-values obtenues si vous avez un contrat multi-support.

Vous pouvez quand vous le souhaitez retirer tout ou une partie du capital lorsque vous en avez besoin pour réaliser un projet.  Si vous êtes amené à décéder alors que vous n’avez pas utilisé tout votre capital, il sera versé aux bénéficiaires que vous avez indiqués dans votre contrat. Tous pourront alors jouir d’avantages fiscaux et être exonérés d’impôt tout comme le conjoint restant.

L’assurance décès

L’assurance décès est un contrat avec une compagnie d’assurance qui vous permet de garantir le risque de décès. Ainsi, vous cotisez de façon périodique pendant dix ou vingt ans généralement pour atteindre un capital dont le montant a été établi lors de la souscription du contrat, en fonction notamment de votre âge et votre état de santé. Lorsque vous décédez, votre capital est versé aux comptes des bénéficiaires que vous aviez au préalable désignés dans le contrat qui vous lie à l’assurance. Il peut s’agir de votre conjoint, de vos enfants ou toute autre personne.

Ce contrat décès peut être de nature différente : temporaire ou permanent.

  • contrat temporaire : votre contrat indique une date limite pour votre décès. Si vous êtes toujours en vie arrivé à échéance, vous perdrez toutes vos cotisations et votre capital.
  • contrat permanent : il assure le versement du capital aux bénéficiaires quelle que soit la date de votre décès. Selon les circonstances, il peut il y avoir des dédommagements lors du versement du capital.

La liste d’exclusion n’est pas à négliger. Il existe un délai de carence : si vous décédez seulement quelques semaines après la souscription de votre contrat d’assurance décès, vous risquez de ne pas être couvert. Aussi, elle ne prévoit pas forcément tous les risques mais vous pouvez personnaliser votre contrat avec les assurances décès emprunteur ou encore décès accidentel si votre activité est à risque.

Bien faire la différence entre une assurance deces et une assurance vie

L’assurance décès est du domaine de la prévoyance puisqu’elle assure votre décès et garanti le versement d’un capital à vos bénéficiaires quand vous nous quittez. C’est le même fonctionnement qu’une assurance habitation ou encore une assurance moto. Vous souscrivez pour un montant défini et ne pouvez récupérer votre capital puisqu’il n’est prévu que pour les bénéficiaires après votre décès. Mises à part des cas exceptionnels, vos cotisations ne seront pas ajoutées lors du versement du capital à vos proches.

L’assurance vie elle est un placement financier et fonctionne comme un compte épargne. Elle prévoit la constitution d’un capital sur le long terme que vous pouvez débloquer pour réaliser des projets de vie avant toute chose. Vous pouvez récupérer votre placement dans un délai d’une dizaine de jours ou plus selon votre contrat. Si vous décédez, le reste sera versé à vos proches notamment pour couvrir vos prêts en cours, par exemple.

L’assurance vie est un placement financier, l’assurance décès une opération de prévoyance. La première est avant tout prévue pour vos projets de vie tout en assurant aussi vos proches si jamais vous décédez sans avoir touché la totalité de votre capital. Vous versez des primes à votre compagnie d’assurance tandis qu’elle vous verse régulièrement des intérêts et règle à une date fixée également des primes. C’est un placement financier avant tout même si cela reste cependant un contrat d’assurance.

En ce qui concerne l’assurance décès, il s’agit de prévoir ce qui se passe après votre décès. Cet acte de prévoyance permet d’assurer et de protéger l’avenir de vos proches et d’organiser votre succession. L’assurance décès est souvent demandée lorsque vous souscrivez à un prêt immobilier avec votre organisme financier. Cela apporte des garanties aux banques car vous payez des primes à l’établissement et suite à votre décès, c’est l’assurance qui verse à votre ou vos bénéficiaires la somme prévue lors de la souscription du contrat.

Les assurances peuvent, pour certaines, proposer la combinaison des deux contrats en un seul afin que les primes versées ne soient pas dites “à perte”. Ces assurances mixtes mêlent épargne et prévoyance décès.

Il est nécessaire de bien faire la différence car des problèmes peuvent survenir si vous avez signé un contrat dans la confusion. Le problème majeur se pose notamment lorsque vous décidez de récupérer les fonds. Soyez vigilants aux conditions et couvertures de votre contrat : rien ne doit rester dans le flou au moment de la signature. N’hésitez pas à renseigner notre formulaire de demande de devis en ligne. Notre comparateur d’assurance analysera vos besoins, votre situation et les contrats disponibles. Un expert en assurance vous recontactera pour vous proposer les meilleurs contrats qui vous correspondent. C’est gratuit, facile d’accès et sans demande d’engagement.