VOTRE CAPITAL DÉCÈS EN LIGNE

assurance deces en ligne

Garantissez une stabilité financière à votre famille en cas de décès

L’ASSURANCE DÉCÈS INVALIDITÉ

assurance deces invalidite

Une assurance en cas d’invalidité afin de garantir votre niveau de vie

MON ASSURANCE PRÉVOYANCE

comparatif assurance deces

Bénéficiez d’une couverture totale en cas d’accident ou décès prématuré

ASSURANCE DÉCÈS INCAPACITÉ

assurance incapacite

Choisissez une protection efficace en cas d’incapacité de travail

 

NOS GUIDES EN LIGNE

Assurance vie décès : que signifie cette appellation ?

Parler d’assurance vie décès est un non sens, car il s’agit en fait de deux types de contrats différents, d’un côté l’assurance vie, et de l’autre l’assurance décès. Il n’existe pas une assurance vie décès unique.

L’assurance vie est un type d’épargne, comme le livret A ou le PEA, qui profite de facilités fiscales.

L’assurance décès est une assurance prévoyance, comme une assurance accident.

L’assurance vie est souvent confondue avec l’assurance décès car son nom est trompeur. Une assurance vie n’est pas une assurance sur la vie, qui couvre en cas de décès du souscripteur du contrat. Il ne s’agit pas d’une assurance mais d’un type d’épargne.

L’assurance vie n’est pas une assurance en tant que telle, c’est un type d’épargne, qui permet d’investir aussi bien sur des fons sécurisés, appelés fonds en euros, qu’en bourse avec une prise de risque du capital, avec des unités de compte. Ce contrat n’est donc pas une assurance à proprement parler, c’est une forme de livret d’épargne, qui permet au souscripteur de toucher des intérêts sur les sommes qu’il place sur son assurance vie. L’assurance vie est particulièrement appréciée par les français car elle bénéficie de facilités en terme de succession, et d’une fiscalité allégée.

Souvent, quand les particuliers cherchent la meilleure assurance vie décès, ils sont en fait à la recherche d’une assurance décès. Une assurance décès est un contrat d’assurance prévoyance qui protège d’un risque, à savoir la mort, naturelle, accidentelle et même par suicide. Ce type de contrat d’assurance permet de protéger ses proches en cas de disparition, avec le versement d’une rente, ou d’une grosse somme d’argent par la compagnie d’assurance au moment du décès afin que ceux-ci ne soient pas démunis. C’est particulièrement intéressant si votre conjoint est sans-emploi, si un seul des conjoints ramène la plupart des revenus du foyer, où si vous avez de grosses dépenses (études des enfants, remboursement crédit, loyer), ou des enfants non indépendants à qui vous voulez garantir toutes les chances de réussite (études supérieures, pension alimentaire, permis de conduire…). Ainsi, malgré la mort, la famille survivante détient les moyens financiers pour maintenir son niveau de vie sans s’endetter.

Vous êtes à la recherche d’une assurance vie deces ? Ne cherchez pas plus loin, nos conseillers vous aideront à trouver la meilleure assurance deces pour protéger votre famille en cas de disparition soudaine. Remplissez immédiatement le comparateur d’assurances vie deces disponible en haut de la page. Ce comparatif gratuit vous aidera à y voir plus clair sur le montant des cotisations nécessaire pour bénéficier d’une bonne garantie par l’assurance deces, mais aussi quel capital sera versé aux bénéficiaires de votre contrat en s de décès.

Nous vous proposons un service entièrement gratuit, sans frais de dossier, ni engagement, contrairement à certains courtiers en assurance vie deces. N’hésitez pas à profiter gratuitement des conseils pertinents d’experts en comparaison de contrats d’assurance. Vous aurez ainsi l’opportunité de faire des économies tout en étant bien protégé par une garantie décès complète.

Assurance vie et décès les différences majeures de ces deux types de contrats bien distincts

Nous avons vu que le terme d’assurance vie deces n’a pas lieu d’être, il faut bien distinguer les deux notions que sont l’assurance vie et l’assurance décès.

L’assurance décès en détails

L’assurance décès fonctionne comme une assurance classique, vous payez une cotisation, aussi appelée prime d’assurance, calculée en fonction de votre âge, de votre lieu de vie, et surtout en fonction de la protection que vous souhaitez.

En contrepartie du paiement de cette prime, votre assureur verse une somme d’argent prévue sur le contrat aux bénéficiaires que vous avez choisi au moment de votre décès. LA somme d’argent peut-être un capital (une somme versée en une fois) ou une rente (une allocation versée périodiquement).

Ainsi, vous n’épargnez pas, mais vous payez pour une couverture. Si le risque assuré (votre mort) se produit, alors la garantie fonctionne et votre famille perçoit le capital. Si par contre, vous résiliez votre assurance décès, vous ne récupérez pas les sommes que vous avez versées à votre compagnie d’assurance, car il ne s’agit pas d’une épargne, mais d’une cotisation. Une assurance décès est donc plus adaptée à du long terme, ou en cas de risque majeur. Si vous avez des enfants en bas âge que vous assumez seul, l’assurance décès est le moyen de plus adapté de leur garantir un avenir serein.

Le capital est fixé sur le contrat, vous savez ainsi exactement combien vos proches toucheront si jamais vous deviez disparaitre. Le montant du capital évolue selon le niveau de protection que vous choisissez dans votre contrat. Pour un capital important ainsi qu’avec l’âge, les cotisations augmentent.

L’assurance vie en détails

L’assurance vie est une forme d’épargne sécurisée, sans versements obligatoires qui bénéficie donc de beaucoup de souplesse dans sa gestion. Son imposition est dégressive dans le temps. Quand le contrat a moins de 4 ans, le contrat est imposé à 35%, entre 4 et 8 ans le prélèvement forfaitaire est de 15%, après 8 ans cela passe à 7,5%. Ce contrat est très avantageux pour une épargne de long terme.

L’assurance vie est particulièrement avantageuse en cas de décès du titulaire du contrat. En effet, lors de l’ouverture du contrat d’assurance vie, la personne choisit un ou des bénéficiaires. L’argent versé par le possesseur du contrat avant ses 70 ans, ainsi que les intérêts perçus sur l’assurance vie sont exonérés de droits de succession. C’est le principal avantage de l’assurance vie, en plus de sa fiscalité légère.

Après un abattement de 152 000€ par bénéficiaire, un prélèvement forfaitaire est appliqué sur l’assurance vie de 25% jusqu’à 700 000€, pour le montant supérieure à 700 000€ les sommes sont taxés à 31.25%.

Par contre, les sommes versées après 70 ans entrent pleinement dans la succession.

Cela permet d’extraire une partie de son patrimoine de la succession et donc de désigner un bénéficiaire de son choix, qui peut être une personne tierce, extérieure à sa famille. L’avantage est que le titulaire va pouvoir favoriser les personnes de son choix, en déterminant les bénéficiaires qui vont recevoir l’argent des contrats d’assurance vie. Il peut donc ainsi choisir de verser plus à une personne qu’une autre, et passer outre le blocage de la succession, qui détermine des parts fixes aux héritiers.