VOTRE CAPITAL DÉCÈS EN LIGNE

assurance deces en ligne

Garantissez une stabilité financière à votre famille en cas de décès

L’ASSURANCE DÉCÈS INVALIDITÉ

assurance deces invalidite

Une assurance en cas d’invalidité afin de garantir votre niveau de vie

MON ASSURANCE PRÉVOYANCE

comparatif assurance deces

Bénéficiez d’une couverture totale en cas d’accident ou décès prématuré

ASSURANCE DÉCÈS INCAPACITÉ

assurance incapacite

Choisissez une protection efficace en cas d’incapacité de travail

 

NOS GUIDES EN LIGNE

L’assurance décès pour prévenir les accidents

L’assurance décès : qu’est-ce que c’est ?

Souscrire à une assurance décès c’est garantir le versement d’un capital à vos proches quand vous décédez. En échange, vous payez une cotisation, bien souvent mensuelle, à une compagnie d’assurance

Le montant de cette cotisation dépend à la fois du capital demandé et de vos capacités d’épargne mais aussi de votre situation : votre âge et votre état de santé lorsque vous souscrivez au contrat. La souscription à l’assurance décès vous couvrira en cas de décès : l’assureur s’est engagé à verser au(x) bénéficiaire(s) le capital constitué.

Ce versement aux bénéficiaires est possible suite au décès ou à la Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA) et en fonction des options choisies et des clauses présentes dans le contrat. L’assurance peut verser le montant du capital en une seule traite ou de façon échelonnée c’est-à-dire sous forme de rente. Le type de versement peut ainsi être personnalisé selon les besoins. Le versement peut être  :

  • une rente éducation ou de conjoint
  • un capital additionnel en cas de décès
  • un capital de PTIA à cause d’un accident ou lors de l’émergence d’une maladie redoutée

L’assurance décès comme l’assurance obsèques répond à une volonté de bienveillance envers ses proches : c’est une assurance dite de prévoyance et un véritable soutien financier  pour ceux qui restent. Les deux ne doivent cependant pas être confondues car leur but est différent. L’assurance obsèques c’est le versement d’un capital à vos proches ou à une société de pompes funèbres pour garantir la prise en charge de vos funérailles et prendre en compte vos dernières volontés qui sont inscrites dans le contrat. L’assurance décès c’est assurer un avenir financier pour ceux qui vous entourent grâce à la constitution d’un capital par vous-même, l’assuré, pour ses bénéficiaires quand vous décédez. Il est donc nécessaire avant de souscrire de différencier toutes les assurances de prévoyances et établir à l’avance quels sont vos besoins.

Comment cotiser à une assurance deces accident ?

Il est possible de souscrire à une assurance décès dès l’âge de 18 ans. L’âge maximal se situe généralement entre 65 ans et 70 ans cependant certaines compagnies d’assurances offrent des contrats jusqu’à 75 ans. Cela sous-entend que le montant des cotisations sera plus élevé car il s’agit d’un risque pour l’assureur : l’assuré n’est pas à l’abri d’un décès dans un avenir proche. Plus vous souscrivez tôt, plus les cotisations seront basses et plus le montant du capital à verser sera conséquent. Une cotisation mensuelle au plus bas peut être de 20 € ou 30 € et constituer déjà plusieurs centaines de milliers d’euros pour le capital. Souscrire et cotiser à une telle assurance, c’est garantir la protection financièrement de vos proches le jour où vous nous quittez.

Il existe deux types de cotisations. La première est celle dite temporaire : le souscripteur paie de manière régulière pour une période définie qui équivaut généralement à dix ans ou vingt ans. Néanmoins, si le souscripteur se trouve toujours en vie à l’échéance de son contrat, les cotisations risquent d’avoir été versées à perte. Aucun capital ne pourra être versé aux bénéficiaires ou à l’assuré. Il y a par contre des compagnies qui incluent dans leur contrat le renouvellement de la durée de cotisation de quelques années.

La cotisation viagère demande à l’assuré de payer jusqu’à ce qu’il décède. Le capital est de cette façon perçu par les bénéficiaires, coûte que coûte. Attention cependant car si la cotisation de l’assuré dépasse le capital espéré, aucun intérêt ne lui sera remis.

La garantie décès accidentel : que couvre-t-elle ?

Personne n’est à l’abri d’un accident. La perte d’un être proche est déjà une épreuve douloureuse et s’accompagne souvent de complications financières. Avec une assurance décès accidentel, vous pouvez soulagez vos proches et leur garantir un capital complémentaire en cas de décès soudain.

Cette assurance est similaire à l’assurance décès mais elle ne garantit qu’une protection limitée et ne couvrir qu’en cas de décès accidentel du souscripteur. De plus, la définition du décès accidentel varie d’un contrat d’assurance à l’autre. En général, elle prend en compte le décès “soudain, violent et brutal” et celui ayant une cause non médicale. L’assurance exclut le décès suite à une maladie ou bien une crise cardiaque.

Chacun d’entre nous de 18 à 75 ans à peu près peuvent prétendre à un tel contrat sans besoin de répondre à un formulaire santé. Le délai de carence n’existe pas puisqu’il s’agit d’une prévoyance en cas d’accident et que par définition, il n’y a aucun moyen de le prévoir à l’avance.

Étant donné la multitude d’offres qui existent pour souscrire à ce type d’assurance, il est préférable de faire des devis pour trouver le contrat qui convient le mieux à votre situation. N’hésitez pas à utiliser notre comparateur de devis en ligne : il est simple d’utilisation, gratuit et sans aucune demande d’engagement. Remplissez notre formulaire et un spécialiste de l’assurance vous répondra après analyse de vos besoins et des contrats actuellement disponibles sur le marché.

Vous êtes musulman et vous souhaitez une assurance deces respectueuse des préceptes de l’Islam ? Lisez notre article en ligne : Assurance deces Islam